Pour pouvoir se régénérer, l’être humain, comme tous les êtres vivants, doit se nourrir. Une fois absorbée et transformée, la nourriture non nécessaire ainsi que les déchets rejetés par les cellules rejoignent les différentes voies d’élimination du corps. Dans un état d’équilibre parfait de l’organisme (homéostasie), nos quatre organes éliminatoires, soit la peau, les reins, les intestins et les poumons, réussissent en combinant leurs efforts à éliminer les déchets sans que le rôle des autres organes soit affecté. Quand le corps ne parvient pas à éliminer de façon efficace les toxines par les voies naturelles, il utilise des moyens dérivatifs. Il se tourne alors vers les autres portes de sortie du corps : les oreilles (cire), la peau (transpiration), le nez (muqueuses) et la bouche (mauvaise haleine). Pour les femmes, l’organisme se sert aussi de l’utérus pour entreposer ses déchets en les éliminant mensuellement à travers le flot des menstruations. Cela explique entre autres les menstruations abondantes ou les écoulements de couleurs foncées, voire noires, et conséquemment, les problèmes d’hygiène comme les démangeaisons cutanées et les vaginites.
Fatigue, irritabilité, maux de tête, douleurs dans le bas ventre, tensions dans les seins, rétention d’eau, fringales : chez les femmes souffrant de syndrome prémenstruel, ces symptômes reviennent tous les mois, habituellement deux à sept jours avant les règles. Un déséquilibre entre le taux d’œstrogènes, trop élevé, et celui de progestérone serait en cause.
Afin d’enrayer vos problèmes reliés aux déséquilibres hormonaux et aux troubles de la ménopause, je vous invite à conscientiser l’importance du rôle de vos intestins dans votre corps. Ils représentent la principale voie d’élimination du corps; le système digestif élimine à lui seul 70 % des déchets. Il représente à coup sûr votre autoroute éliminatoire, et sa condition influencera directement l’équilibre du reste de votre réseau. Imaginez une autoroute mal entretenue, toujours en construction, pleine de voies de contournement…

Cela dit, il est un type d'oméga-6 matières grasses que vous voulez essayer d'obtenir dans votre régime appelé GLA ou acide gamma-linoléique, qui peut être pris sous forme de supplément en utilisant certaines huiles comme l'huile d'onagre ou de l'huile de bourrache, et aussi dans les graines de chanvre mentionné ci-dessus. Des études montrent complétant avec GLA peut soutenir le taux de progestérone sains.

Certains naturopathes recommandent une consommation de 3000 milligrammes par jour. Vous pouvez utiliser l’huile de poisson (ou un autre supplément d’oméga-3) pour la première moitié de votre cycle, et de l’huile de bourrache pour la dernière moitié du cycle. Certains herboristes recommandent également l’huile d’onagre qui est aussi très concentrée en acide gamma-linolénique.
Perchlorate: Si vous préférez ne pas avoir votre nourriture avariée avec le carburant de fusée, éviter perchlorate, qui est un composant de carburant de fusée, contamine beaucoup de nos produits et de lait, selon les données d'essai du gouvernement. Lorsque perchlorate pénètre dans notre corps est en concurrence avec l'iode en éléments nutritifs, ce qui la glande thyroïde a besoin pour prendre des hormones thyroïdiennes. Donc, si vous ingérez trop de lui, vous pouvez finir par altérer votre équilibre hormonal de la thyroïde. Ces hormones régulent le métabolisme chez l'adulte et sont essentiels pour cerveau et le développement des organes chez les nourrissons et les jeunes enfants.
Donc, fondamentalement, l’acné hormonale est causé quand il ya un déséquilibre hormonal dans votre corps. La meilleure méthode pour prendre soin de ces poussées d’acné sont à traiter avec elle le plus rapidement possible. Même si d’autres formes d’acné peuvent généralement être traitée avec des antibiotiques, peroxyde de benzyle, et rétinoïdes, l’acné hormonal est un cas particulier spécial.

Vous avez probablement eu une poussée d’acné juste avant la menstruation à la suite de changements qui se sont produits cycliquement dans les hormones de la reproduction à ce moment du mois. Si l’acné est grave en permanence, il peut s’agir d’un trouble des hormones androgènes; la testostérone conduit à la production de sébum, un facteur significatif dans l’apparition de l’acné (plus le déséquilibre est prononcé, plus l’acné est sévère).
Certains naturopathes recommandent une consommation de 3000 milligrammes par jour. Vous pouvez utiliser l’huile de poisson (ou un autre supplément d’oméga-3) pour la première moitié de votre cycle, et de l’huile de bourrache pour la dernière moitié du cycle. Certains herboristes recommandent également l’huile d’onagre qui est aussi très concentrée en acide gamma-linolénique.
Le vitex est reconnu pour régler une myriade de symptômes, comme l’irritabilité, l’humeur dépressive, la colère, les maux de tête, des ballonnements, le gonflement des seins, les troubles de la peau, la fatigue, la somnolence et l’insomnie. Le Vitex est plus efficace pris sous forme de teinture, mais est également utile lorsqu’il est inclus dans les tisanes médicinales.
Dr Nys : Parmi ces dérèglements hormonaux, le plus courant est l'hypothyroïdie. Les femmes qui en souffrent vont effectivement connaître une prise de poids de 4 à 5 kilos. D'ailleurs, une prise de poids de cet ordre est un symptôme qui peut conduire à rechercher un dérèglement thyroïdien. Mais il faut rassurer les femmes : ce trouble se soigne très bien, le traitement est efficace. L'hyperthyroïdie, qui entraîne habituellement une perte de poids, est elle très exceptionnellement à l'origine d'une prise de poids. D'autres pathologies très rares peuvent voir un effet sur la silhouette, tel que les dérèglements des glandes surrénales ou de l'hypophyse.
Si vous manquez de sommeil ou si votre sommeil n’est pas réparateur, vos hormones pourraient en être la cause. La progestérone, une hormone sécrétée par vos ovaires (femmes) aide à avoir une bonne nuit de sommeil. Si vos niveaux de progestérone sont plus bas que la normale, il est possible que vous ayez des difficultés à trouver le sommeil ou à rester endormi. Également, des niveaux d’estrogène en baisse peuvent causer des bouffées de chaleurs et des chaleurs la nuit, ce qui peut rendre le sommeil difficile.
Les petits dérèglements hormonaux peuvent aussi être améliorés par l’alimentation. « L’idéal est de ne jamais manger un même aliment plus de deux fois par semaine, conseille le Dr Hertoghe.  Mieux vaut aussi restreindre les céréales et les laitages ». En revanche, ne zappez pas la viande et le poisson, indispensable à l’équilibre hormonal. Les coquillages sont aussi recommandés car ils constituent une bonne source d’iode, essentielle à la thyroïde.

Avec l’exercice physique. Les sports en endurance douce (à partir de 30 à 45 minutes d’effort) sont de véritables boosteurs d’endorphines. La course à pied est bien connue pour avoir cet effet, mais elle n’est pas la seule : la natation, le vélo, le rameur, la marche, les sports collectifs ou l’aérobic – dès lors qu’ils sont pratiqués entre 50 et 70% de la fréquence cardiaque maximale – sont des usines à fabriquer ces précieuses molécules.
Avis de non-responsabilité: Le contenu de ce site n’est offert qu’à des fins strictement informatives et dans l’intention de donner matière à une discussion avec votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Ne négligez jamais un conseil que vous aura prodigué votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Sollicitez toujours l’avis d’un médecin ou d’un autre professionnel de la santé agréé à propos de toute question que vous avez sur un problème de santé et un traitement. Les renseignements fournis par ce site ne remplacent pas une consultation médicale. Nous ne sommes pas médecins et nous ne prétendons pas l'être.

J’ai bien lu vos dossiers sur l’acné et essaye en parallèle de nettoyer mon corps via une bonne nutrition, des lavements etc. J’ai même fait une prise de sang pour détecter d’éventuelles intolérances alimentaires et je prends des pro biotiques. Une partie de mon acné va s’améliorer avec cette meilleure hygiène de vie mais je sais qu’il reste une grosse part qui est due aux hormones.. Que puis je prendre pour tout réguler ?

Most women’s periods come every 21 to 35 days. If yours doesn’t arrive around the same time every month, or you skip some months, it might mean that you have too much or too little of certain hormones (estrogen and progesterone). If you’re in your 40s or early 50s -- the reason can be perimenopause -- the time before menopause. But irregular periods can be a symptom of health problems like polycystic ovarian syndrome (PCOS). Talk to your doctor.


Bonsoir merci pour votre super article . Je ne prenais aucune pillule . Depuis 2mois je suis sous cerazette micro pillule car j’ai des cygles très court , et mon humeur était très dur à gérer c’est uniquement pour ça que je l’ai prise car je n’étais bien dans ma peau que 1semaine sur le mois. Depuis ca va beaucoup mieux sauf que ça reste des hormones de synthèse et ça m’embête très fort de devoir amener ça a mon corp . Ça bloque mes ovaires et ça me gêne moi qui suis hyper naturelle. Le gyneco ma dit que je n’avais que cette solution pour reguler mon humeur . J’ai besoin de votre aide pouvez vous me dire par quoi jeux remplacer cette pillule par du naturelle pour reguler mon humeur ? Merciiiii bonne soirée
Le yam, la racine d’une igname sauvage, contient de la diosgénine qui a pour effet d’agir comme la progestérone en équilibrant le métabolisme hormonal dans le corps de la femme. La crème bio-identique Kokoro, qui s’applique comme un onguent, est fabriquée à base de cette racine et atténue grandement les symptômes de la périménopause et de la ménopause.
Les règles sont sous la dépendance du cycle des hormones féminines et sont donc elles aussi cycliques au cours de sa vie génitale. Pendant tout le cycle, la « muqueuse utérine » (revêtement interne de l’utérus) se prépare, grâce aux hormones (estrogènes, puis estrogènes + progestérone), à recevoir un œuf (issu de la rencontre entre un « ovule » et un « spermatozoïde ») pour qu'il se niche sur cette muqueuse. En cas de fécondation, l’œuf s’y développera et se transformera en embryon, puis en fœtus, afin de donner naissance à un bébé.
La testostérone : connue comme l'hormone sexuelle mâle primaire, elle est également présente dans le corps de la femme. Chez les femmes, elle contribue à la libido et est responsable de la plupart des changements par lesquels passent les femmes au cours de la puberté, l'acné, y compris les changements subtils dans la gamme vocale et l'achèvement du cycle de croissance.
Sasio, je ne suis pas spécialiste mais je ne vois pas trop en quoi un traitement d’hormonothérapie peut aider un cancer des poumons…donc, s’il s’agissait de moi, je lui demanderais depuis quand un cancer du poumon est hormono dépendant, et en quoi c’est plus à indiquer pour moi que de l’immunothérapie qui est la seule thérapie chimique que j’authoriserais à m’injecter si j’avais un cancer.
Le déséquilibre hormonal désigne généralement un déséquilibre entre les deux hormones principales (progestérone et oestrogènes) de l'organisme féminin, ainsi que les signes qui en découlent. La carence de certaines hormones peut entraîner en effet plusieurs symptômes, souvent d'ordre menstruel (règles irrégulières, ménopause précoce) ou psychique (humeurs changeantes, manque de désir sexuel). Le stress, un manque d'activité physique ou un mauvais régime alimentaire peuvent en être la cause.
×