Manger les bons aliments peut faire une énorme différence dans votre humeur. Un régime riche en éléments nutritifs peut réduire les symptômes de déséquilibre hormonal comme les sautes d’humeur, la dépression, le gain de poids et l’acné et il peut améliorer votre niveau d’énergie et l’ensemble des perspectives sur votre vie. Voici quelques-uns des meilleurs aliments à inclure dans votre alimentation régulière pour aider à équilibrer vos hormones.

Une hormone est une substance chimique naturelle constituée de protéines, qui est produite par le système endocrinien (glande endocrine) suite à une stimulation. Les hormones travaillent en association avec le système nerveux et aident à réguler le taux d’insuline, la gestion d’énergie, la température corporelle, la reproduction, la croissance, la digestion, l’humeur, le métabolisme, la pression artérielle, etc.


Cette hormone est sécrétée lors de l’accouchement et favorise l’attachement maternel, le calme et le bien-être. Des recherches récentes ont montré qu’elle joue aussi un rôle dans différents comportements sociaux, notamment ceux de l’empathie, de la générosité, de la confiance et de l’interaction avec les autres. Elle permettrait de se sentir plus entouré et en sécurité. Pour la stimuler, deux solutions : faire régulièrement l’amour. En effet, chaque rapport sexuel s’accompagne de sécrétion d’ocytocine par le cerveau, d’où ce sentiment de plénitude, de complicité et de tendresse qui s’en suit. Et aussi multiplier les contacts physiques agréables et rassurants : massage, câlins, peau à peau entre la maman et le bébé.

English: Balance Hormones, Italiano: Equilibrare i Livelli Ormonali, Deutsch: Hormone ins Gleichgewicht bringen, Español: equilibrar tus hormonas, Português: Equilibrar Níveis Hormonais, 中文: 平衡荷尔蒙, Русский: сбалансировать гормоны, Čeština: Jak vyrovnat hladinu hormonů, Nederlands: Je hormonen in balans brengen, Bahasa Indonesia: Menyeimbangkan Hormon, العربية: الحفاظ على التوازن الهرموني

Sécrétée par l’hypophyse, la sérotonine agit comme hormone messagère permettant à l’influx nerveux de passer correctement d’un neurone à l’autre. Elle participe à la régulation des comportements alimentaires et sexuels, du cycle veille/sommeil, de l’humeur et de l’anxiété. Certaines personnes disposeraient d’un capital plus élevé que d’autres en sérotonine, ce qui leur permettrait de surmonter plus facilement les événements douloureux ou désagréables de l’existence (capacité de résilience).

Bonjour, dans mon cas c’est un peu compliqué. Les symptômes que vous décrivez je les subits depuis 5 ans. J’ai eue une fille il y a 9ans et depuis impossible de tomber enceinte…. Plusieurs traitements essayés mais rien n’y fait, les problèmes hormonaux continuaient. Cela fait 1 an que je n’ai pas refais de tests mais désespérée car toujours pas de grossesse et toujours cette fatigue et les sautes d’humeurs. Le poids c’est pareil. Que faire ?


depuis 4 ans après avoir fait posé un implant contraceptif et pris 10kg en 6mois je l’ai aussitôt fait retiré. Après avoir essayé tout type de contraception hors stérilet (gynéco pas d’accord) je n’ai toujours pas perdu ces kilos, bien loin de la car même repris entre temps. Je dois en être à peu près à 15kgs supplémentaire de mon poids d’origine sans rien changer à mes habitudes alimentaires, bien au contraire, j’ai fais de nombreux régimes sans succès.
Cette algue bleue-verte provient de lacs et d’étangs et contient de grandes quantités de calcium, de magnésium et de potassium. Ces nutriments essentiels régulateurs d’hormones sauront réduire les crampes, les troubles de l’humeur, la sensibilité des seins et l’inflammation générale. Elle est connue également pour réduire les problèmes de sucre dans le sang. Les cures de spiruline pour régler le déséquilibre hormonal sont très utilisées.
Bonjour je suis Marine.J’ai 17ans.Tout d’abord merci pour cet article,ça m’a fait comprendre ce que j’avais en faite un débalancement hormonal comme je le soupçonnais.en faite mes règle sont irrégulier.la dernière fois je les avaient pas eu pendant 7 mois je suis allé voir un medecin et il m’a donné des médicaments pour ovuler et avoir mes règles mais après avoir arrêter de les prendre mes règles ont de nouveau cessé et cela fait déjà plusieurs mois que je les ai pas mais je suis pas retourné voir le médecin.Mes parents comptent m’emmener voir un gynéco dans pas longtemps mais je veux pas y aller de peur qu’ils apprennent que je ne suis plus vierge.Y a t-il un remède naturel pour mon problème?Le médecin que j’ai vu la dernière fois m’avais fait une échographie.Je n’ai aucune maladie au niveau de l’utérus mais celui-ci est un peu petit.C’est ce qu’il a dit.Que dois-je faire?Merci d’avance
Anna a ainsi pu bénéficier d’une prise en charge plus globale de sa ménopause. « En plus d’un THS, mon médecin m’a convaincue de voir un psychiatre pour m’aider à surmonter ma déprime. Il a aussi été très persuasif lorsque j’ai voulu arrêter le THS, simplement parce que je me sentais guérie, le suis sous traitement depuis six ans, et je me sens bien », affirme Anna. Même chose pour
Bien que la solution élégante veuille qu’on se passât des oestrogènes dans cette période particulière, on est en pratique souvent contraint d’en prescrire. Vous le savez, la contraception nécessite des produits antigonadotropes pourvus d’une puissance supérieure à la fois au déficit proprement dit, et souvent à ce que la muqueuse peut supporter. De là proviennent les saignements et les retards de règles auxquels on s’expose.
Les points noirs et les boutons d’acné apparaissent souvent à cause de l’obstruction des pores. Cependant, les médecins mettent aussi en garde : l’apparition soudaine et répété de boutons d’acné est directement reliée aux changements hormonaux dans l’organisme. Par exemple, un taux trop élevé d’androgènes provoque de l’acné sur tout le corps. On l’observe généralement chez les adolescents qui doivent mener une lutte compliquée pour avoir une peau lisse et nette.
je vous remercie de votre réponse car il est grand temps qu elle reprenne, quand à moi j’ai vu ce qu il me faudrait car fibro et épuisement à trop me donner, mais pas grave je sais que j y arriverais et vais suivre avec les plantes que vous décrivez et vous remercie, bonne journée à vous et toutes mes pensées positives pour l aide aux personnes avec le travail que vous faîtes, merci.

Cet équilibre sera cependant mis à l’épreuve à l’approche de la ménopause, car les ovaires deviendront tôt ou tard paresseux et cesseront tranquillement leur productivité de progestérone. Les glandes surrénales devront compenser, et le foie, déjà surtaxé par nos mauvaises habitudes, n’arrivera pas à rétablir l’équilibre hormonal. De plus, comme les menstruations cessent ou diminuent, le corps ne peut plus utiliser ce moyen palliatif d’évacuation des toxines. L’œstrogène monte ainsi en flèche ainsi que le taux d’acidité dans le corps, et rien ne va plus ! L’organisme entreprendra alors d’autres mesures afin de protéger ses organes vitaux : il stockera les toxines dans les graisses, puisque le gras est un excellent isolant. Cette réaction est une mesure d’urgence, de survie, le corps ne sachant plus par où évacuer les toxines. Elles resteront donc à l’intérieur de l’organisme, bien scellées, dans l’attente qu’un jour, l’organisme arrivera peut-être à les expulser lorsque les voies d’évacuation seront désengorgées. Ces boules stagnantes de toxines enrobées de graisse sont les kystes en devenir, et pire encore, si le problème continue à être ignoré, elles sont les cancers de demain.
Lorsque l’on souffre de certains problèmes hormonaux, les causes sont nombreuses et très variées. Parfois, il se peut même que le problème soit dû à plusieurs facteurs : cela peut aller d’une prédisposition familiale jusqu’à un problème dans notre alimentation. C’est pour cela qu’il est intéressant de connaître toutes les informations pour bien préserver notre santé.
Gattilier : Il soulage le syndrome prémenstruel et aide à réduire les effets de la ménopause. Il a également été montré pour se débarrasser de l’acné, aider l’insomnie, traiter l’endométriose, augmenter la lactation, et améliorer la fertilité. Il aide à créer un équilibre naturel entre la progestérone et l’œstrogène. La prolactine semble également être régularisée lorsque le gattilier est utilisé.
Mais d’autres agents, de plus en plus présents dans notre environnement quotidien, interfèrent considérablement avec notre système hormonal : les fameux perturbateurs endocriniens (bisphénol A, pesticides organochlorés, composés perfluorés…). En se fixant sur les récepteurs hormonaux des tissus, ils détraquent l’activité des glandes endocrines. Ces perturbateurs se trouvent un peu partout : dans les dentifrices et les produits cosmétiques, les textiles d’ameublement, les jouets, certains équipements électriques… Leur omniprésence multiplie les déséquilibres hormonaux.
Most women’s periods come every 21 to 35 days. If yours doesn’t arrive around the same time every month, or you skip some months, it might mean that you have too much or too little of certain hormones (estrogen and progesterone). If you’re in your 40s or early 50s -- the reason can be perimenopause -- the time before menopause. But irregular periods can be a symptom of health problems like polycystic ovarian syndrome (PCOS). Talk to your doctor.
Chez la femme, le moindre déséquilibre peut donner libre court à des tas d’effets néfastes. En effet, la relation entre l’œstrogène et la progestérone est trop délicate pour qu’une baisse ou une hausse de l’une de ces substances organiques ne prêtent pas à conséquence. Voici les 6 effets que peut causer un déséquilibre hormonal sur le corps d’une femme ! 
×