Se faire masser, remonter, par acupressure ou acupuncture, se faire traiter avec des herbes comme le Yam sauvage, le ginseng siberien, la réglisse, mais surtout, frottez vous énergétiquement le bas du dos, au dessus de la taille, avec les poings, et massez vous la plante des pieds avec de l’huile essentielle d’épinette noire (picea mariana), aussi souvent que vous le voulez. C’est l’huile miracle qui vous remet sur pieds.
La progestérone : communément considérée comme l' «hormone de la grossesse», elle est responsable de la préparation de l'utérus pour l'implantation du fœtus et la diminution de la réponse immunitaire de telle sorte que le corps puisse accepter une grossesse. Une diminution de la progestérone après la grossesse se produit pour aider le déclenchement du travail et la production de lait.
En cas de doute, en parler à son médecin traitant. Il procèdera à un examen clinique, puis prescrira des dosages sanguins et urinaires pour diagnostiquer un éventuel trouble hormonal. S’il s’agit d’un déséquilibre des hormones féminines (œstrogènes et progestérone), un RDV avec un gynécologue s’impose pour palier les déficits. Sinon mieux vaut consulter un endocrinologue, le médecin spécialiste des hormones, qui pourra prescrire le cas échéant un traitement médicamenteux.

Des envies de manger sucré peuvent être liées à une perturbation au niveau de la glande thyroïde. Une personne qui souffre d’hypothyroïdie (une faible production d’hormones) peut avoir des envies pressantes de manger sucré. Par ailleurs, une production excessive d’adrénaline peut également causer une envie de consommer des aliments sucrés. Lorsque l’adrénaline est produite en excès, le corps puise dans ses réserves pour produire de l’énergie. Par conséquent, la personne ressent une envie de manger des aliments riches en sucre.

Le déséquilibre hormonal désigne généralement un déséquilibre entre les deux hormones principales (progestérone et oestrogènes) de l'organisme féminin, ainsi que les signes qui en découlent. La carence de certaines hormones peut entraîner en effet plusieurs symptômes, souvent d'ordre menstruel (règles irrégulières, ménopause précoce) ou psychique (humeurs changeantes, manque de désir sexuel). Le stress, un manque d'activité physique ou un mauvais régime alimentaire peuvent en être la cause.


Le corps humain puise dans les graisses qu’il se sert comme blocs de construction pour créer des cellules saines. Des études ont prouvé qu’une surabondance d’acides gras polyinsaturés, tels que ceux trouvés dans certains légumes, le canola, l’arachide et les huiles de soja, ainsi que la margarine ont le potentiel de causer un certain nombre de problèmes de santé désagréables englobant les divers degrés de déséquilibre hormonaux. Les acides gras polyinsaturés sont moléculairement instables et plus sensibles à l’oxydation que les autres graisses alimentaires. En l’absence de graisses stables plus appropriées, le corps humain est obligé d’utiliser des acides gras polyinsaturés pour réparer et construire les nouvelles cellules. Une telle activité peut conduire à une mutation de la cellule qui à son tour provoque un dysfonctionnement des hormones.
La solution de facilité, c'est de faire appel aux combinés oestro-progestatifs. Le schéma de prise est copié sur celui de la pilule avec une semaine d’arrêt pendant laquelle surviennent les règles. La démarche qui a généré ces produits visent à séduire ces patientes "génération pilule " accoutumées à ce genre de prise, qui arrivent de plus en plus nombreuses à l'âge de la ménopause.
Le déséquilibre hormonal désigne généralement un déséquilibre entre les deux hormones principales (progestérone et oestrogènes) de l'organisme féminin, ainsi que les signes qui en découlent. La carence de certaines hormones peut entraîner en effet plusieurs symptômes, souvent d'ordre menstruel (règles irrégulières, ménopause précoce) ou psychique (humeurs changeantes, manque de désir sexuel). Le stress, un manque d'activité physique ou un mauvais régime alimentaire peuvent en être la cause.
bonjour, tous vos articles sont très intéressant, mais ce que je vais vous demander est en premier pour ma fille de 36 ans, voici 5 ans maintenant qu’ ‘on lui a dit qu’elle faisait le pré diabète, elle était en surpoids et elle est redescendue de 78 kg à 50 kg, mais on a jamais trouvé pour pouvoir doser son taux de sucre, après on lui dit que la tyroïde devait être aussi dosée, malgré son régime respecté à la lettre sans jamais d’écart car elle veut à tout prix guérir, rien ne va, elle à changé de diabétologue et là ont lui apprend qu’elle ne fait pas de pré diabète mais de l’ hypo glycémie, ce qui n’empêche pas que son sucre descend trop vite et surtout après un effort , même ménage , elle se retrouve en épuisement total avec en plus de la fibromyalgie et dépression à force de n’arriver à rien et que dans son régime elle ne pouvait plus rien manger que du gouda jeune, confiture sans sucre, chocó sans sucre ainsi que dans les viandes juste blanc de poulet et bœuf mais un peu, avant qu’ on ne lui découvre cela elle était en forme et depuis son état est l’épuisement, la fatigue et tout le reste, pourtant je ressens que ces spécialistes font une erreur et ne trouve pas, moi même je recherche des plantes qui pourrait la soigner et stabiliser le pancréa qui rejette le sucre, je suis certaine qu il y a un moyen et en passant sur votre site vous parlez quand même de ces maladies, donc ma question est: pouvez vous me dire quelle plantes et régime associé qui l’aiderait?
Avez-vous l’impression d’être toujours fatiguée?? La fatigue est un des symptômes les plus communs du débalancement hormonal. Un niveau de progestérone élevé occasionne de la fatigue. Si en plus, votre glande thyroïde (glande au niveau du cou qui ressemble à un papillon) ne sécrète pas suffisamment d’hormones, cela mine votre énergie. Une simple prise de sang (spécifique à la glande thyroïde) permettra de savoir si vos niveaux sont trop bas. Si tel est le cas, plusieurs traitements existent afin de vous aider.
Ce sont probablement l'un des signes les plus fréquents en cas de déséquilibre hormonal chez la femme. Il s'agit d'une sensation de chaleur soudaine et intense sur le visage et le haut du corps, accompagné de battements forts de coeur, des maux de tête, ou parfois même un sentiment de suffocation. Les sueurs nocturnes sont des sueurs lourdes, qui viennent souvent après ou avant les bouffées de chaleur et peut facilement perturber le sommeil, qui peut conduire à la privation de sommeil.

Lorsqu’une personne souffre de cette maladie, ses ovaires produisent plus de follicules que d'habitude, ce qui à son tour produit des niveaux de testostérone plus élevés. Les symptômes peuvent inclure une croissance des poils sur la zone faciale, des saignements utérins anormaux ou l'absence de règles pendant des mois ou des semaines. Elle peut également entraîner l'obésité, un risque accru de diabète, d'hypertension artérielle, d'infertilité et de cancer de l'utérus. Une pilule contraceptive, l'exercice et une alimentation saine peuvent aussi aider à limiter ces problèmes.

×