Ashwagandha : L’ashwagandha équilibre la fonction thyroïdienne en éliminant les radicaux libres qui causent des dommages aux cellules et à la thyroïde. Il aide les troubles thyroïdiens hyperactifs ou hypoactifs. L’herbe a également un effet sur les troubles surrénaliens. Il crée un équilibre entre l’adrénaline, le cortisol et la progestérone, selon les rapports de l’École des sciences de la vie, DA University à Indore, en Inde.
Toutes les plantes énumérées dans cet article sont bénéfiques pour beaucoup de personnes mais ne conviennent pas à tout le monde. De plus, il s’agit de faire preuve de patience (résultats observés après plusieurs semaines). Si vous achetez des compléments, veillez à ce qu’ils soient de qualité (même s’ils sont plus coûteux) en regardant leur composition : choix des colorants utilisés, méthode de récolte utilisée, etc.
Ce sont probablement l'un des signes les plus fréquents en cas de déséquilibre hormonal chez la femme. Il s'agit d'une sensation de chaleur soudaine et intense sur le visage et le haut du corps, accompagné de battements forts de coeur, des maux de tête, ou parfois même un sentiment de suffocation. Les sueurs nocturnes sont des sueurs lourdes, qui viennent souvent après ou avant les bouffées de chaleur et peut facilement perturber le sommeil, qui peut conduire à la privation de sommeil.
Si vous commencez à être « absente » et à oublier les choses, cela peut être un déséquilibre hormonal. Une production excessive d’hormone de stress cortisol peut affecter la mémoire; les changements dans les œstrogènes et la progestérone sont souvent décrits comme étant flous dans la pensée (les substances chimiques du cerveau sont affectées), un symptôme fréquent de la ménopause. Et la maladie thyroïdienne peut être une cause.
Lorsque vos taux d’hormones sont déséquilibrés, l’un des symptômes les plus importants est un état de fatigue constant. Cette fatigue peut rester avec vous, peu importe combien de temps vous dormez. Si vous êtes toujours béant et vous sentez que vous n’avez pas assez d’énergie, alors vous devriez procéder à une vérification de votre taux d’hormones.
La testostérone : connue comme l'hormone sexuelle mâle primaire, elle est également présente dans le corps de la femme. Chez les femmes, elle contribue à la libido et est responsable de la plupart des changements par lesquels passent les femmes au cours de la puberté, l'acné, y compris les changements subtils dans la gamme vocale et l'achèvement du cycle de croissance.
Dr Nys : Pour qu'il se produise de graves dérèglements hormonaux, il faut plus qu'un simple régime ! On retrouve effectivement des dérèglements hormonaux catastrophiques chez les anorexiques par exemple, mais pas dans le cas général ! En revanche, les régimes peuvent entraîner des carences en oligo-éléments et vitamines qui peuvent être source de fatigue et même paradoxalement bloquer la perte de poids !
Gattilier : Il soulage le syndrome prémenstruel et aide à réduire les effets de la ménopause. Il a également été montré pour se débarrasser de l’acné, aider l’insomnie, traiter l’endométriose, augmenter la lactation, et améliorer la fertilité. Il aide à créer un équilibre naturel entre la progestérone et l’œstrogène. La prolactine semble également être régularisée lorsque le gattilier est utilisé.

Les petits dérèglements hormonaux peuvent aussi être améliorés par l’alimentation. « L’idéal est de ne jamais manger un même aliment plus de deux fois par semaine, conseille le Dr Hertoghe.  Mieux vaut aussi restreindre les céréales et les laitages ». En revanche, ne zappez pas la viande et le poisson, indispensable à l’équilibre hormonal. Les coquillages sont aussi recommandés car ils constituent une bonne source d’iode, essentielle à la thyroïde.
Bonjour j’ai 41 ans et depuis la naissance de ma fille il y a 4 ans, toujours de l’acné niveau menton et depuis cet été pleins de petits mycrokiste sur les joues; fatigue, visage blaflard et yeux tirés avec poche ; je dors je mange de tout je n’ai pas une vie stressante alors je ne comprends ? (2 règles dans ce mois) pas de coup dur ces derniers temps… que me conseillez vous ?
Bien sur, il vaut mieux aussi traiter le stress avec des compléments alimentaires, des huiles essentielles et une activité relaxante comme le yoga ou la méditation. Traiter le stress revient souvent à revoir son mode de vie…à lâcher prise sur ce qui vous empêche de progresser vers votre bien être. Pour vous aider, l’huile essentielle d‘Encens d’oliban peut faire la différence. Essayez.
Les moyens pour le faire sont tous simples et réalistes. Ce qui est le plus difficile à admettre, c’est que nous en sommes maîtres par notre volonté. Le changement de nos habitudes n’est certes pas chose facile, et c’est pourquoi il faut faire preuve d’empathie envers vous-même en procédant par étapes; une montagne peut être intimidante à grimper, mais morcelez-la et faites un pas à la fois : vous verrez que vous pouvez atteindre tous les sommets.
THIS TOOL DOES NOT PROVIDE MEDICAL ADVICE. It is intended for general informational purposes only and does not address individual circumstances. It is not a substitute for professional medical advice, diagnosis or treatment and should not be relied on to make decisions about your health. Never ignore professional medical advice in seeking treatment because of something you have read on the WebMD Site. If you think you may have a medical emergency, immediately call your doctor or dial 911.
Merci beaucoup pour toutes ces informations et pour l’aide que vous apportez à de nombreuses personnes. Je voudrais juste votre avis sur un sujet qui me trouble. Voilà ma tante a un cancer du poumon droit et elle a subit plusieurs séances de chimiothérapie, ne supportant plus les effets secondaires elle a arrêté depuis maintenant un an, mais depuis elle se soigne aux jus de légumes et fruits, des breuvages et des tisanes.

Si vous éprouvez des symptômes inhabituels ou inexpliqués, consultez un médecin. Après un examen physique et une analyse de la situation, il voudra peut-être vous faire passer des tests (sanguins ou autres) pour poser un diagnostic. Seul un médecin peut établir un diagnostic de dérèglement hormonal. S’il s’avère que votre état s’explique par un déséquilibre hormonal, votre médecin vous prescrira les traitements appropriés. Suivez bien ses directives.
On peut néanmoins assister, à distance de l’instauration, à des reviviscences ovariennes, c’est rare. Il en résulte la survenue de règles chez les patientes sans traitement. Quand elles bénéficient déjà d'une prescription, le cycle est émaillé de petits saignements "parasites". Cela inquiète plus souvent le médecin jeune, cartésien et anxieux que sa patiente.
Si vous éprouvez des symptômes inhabituels ou inexpliqués, consultez un médecin. Après un examen physique et une analyse de la situation, il voudra peut-être vous faire passer des tests (sanguins ou autres) pour poser un diagnostic. Seul un médecin peut établir un diagnostic de dérèglement hormonal. S’il s’avère que votre état s’explique par un déséquilibre hormonal, votre médecin vous prescrira les traitements appropriés. Suivez bien ses directives.
De plus, de petites formations dures peuvent apparaître dans les seins, et provoquer un certain inconfort. L’Institut National du Cancer des États-Unis explique que les changements dans la glande mammaire chez les femmes se produisent très souvent, et en général, il ne s’agit pas de cas oncologiques. Cela arrive notamment à cause des changements hormonaux, ou avant la ménopause.
Chez les femmes, les changements les plus marquants se produisent vers l’âge de 40-50 ans, mais certains se font sentir encore plus tôt, vers l’âge de 30 ans. Malheureusement, de plus en plus de femmes connaissent les premiers symptômes de facteurs hormonaux, qui se rapportent non seulement au mode de vie et à la nutrition, mais et à la pollution, aux toxines et aux xenoestrogens (substances synthétiques qui agissent comme des oestrogènes dans le corps), auxquelles nous sommes exposés quotidiennement.
Les relations entre ces hormones sont complexes, car elles fluctuent naturellement à différents moments de notre vie. Leur surproduction ou sous-production peut entraîner des déséquilibres. La première moitié du cycle d’une femme est dominée par les œstrogènes. Ensuite, la deuxième moitié du cycle est dominée par la progestérone. S’il n’y a pas de grossesse, le corps arrête de produire des hormones, et déclenche les règles. Chaque cycle est unique, et les niveaux d’hormones sont légèrement différents. Les périodes de vie, l’âge, et certaines maladies peuvent également affecter les hormones.
×