hormones jouent dans le corps un important rôle. Surtout chez la femme. Et lorsqu’il existe des symptômes de déséquilibre hormonal chez les femmes, cela affecte immédiatement le fonctionnement normal de tous les composants du système endocrinien. Et aussi sur la zone génitale. Comme on le sait, la force de la santé des femmes est assurée par une combinaison harmonieuse des hormones suivantes: oestrogènes, testostérone, progestérone et prolactine.
Petits messagers chimiques naturels, les hormones délivrent des informations aux différents organes du corps et leur permettent de travailler de concert. Sécrétées par les glandes endocrines, elles sont transportées via la circulation sanguine jusqu’à leurs organes cibles, dont elles régulent, stimulent ou au contraire calment le fonctionnement. Ainsi, elles activent la digestion, commandent l’endormissement, déclenchent l’ovulation, réveillent nos réflexes, titillent le désir sexuel… Sensible à notre hygiène de vie, leur sécrétion est également influencée par l’âge ou les émotions. Aussi, de petits dérèglements peuvent-ils se produire. S’ils s’installent, ces dysfonctionnements risquent de perturber notre équilibre. Mais nous pouvons apprendre à réguler tout en douceur certaines de nos sécrétions hormonales.
Les règles sont sous la dépendance du cycle des hormones féminines et sont donc elles aussi cycliques au cours de sa vie génitale. Pendant tout le cycle, la « muqueuse utérine » (revêtement interne de l’utérus) se prépare, grâce aux hormones (estrogènes, puis estrogènes + progestérone), à recevoir un œuf (issu de la rencontre entre un « ovule » et un « spermatozoïde ») pour qu'il se niche sur cette muqueuse. En cas de fécondation, l’œuf s’y développera et se transformera en embryon, puis en fœtus, afin de donner naissance à un bébé.
Les moyens pour le faire sont tous simples et réalistes. Ce qui est le plus difficile à admettre, c’est que nous en sommes maîtres par notre volonté. Le changement de nos habitudes n’est certes pas chose facile, et c’est pourquoi il faut faire preuve d’empathie envers vous-même en procédant par étapes; une montagne peut être intimidante à grimper, mais morcelez-la et faites un pas à la fois : vous verrez que vous pouvez atteindre tous les sommets.
In this study, we found that females had a significantly higher serum leptin level than males. This may be due to the increase in the total fat mass in female bodies and also due to the effects of sex hormones [17]. Serum leptin level in skin tags patients is strongly correlated with BMI [18]. Our results going with these results, but in contrast Gorpelloglu et al., 2009 [7] found a non significant difference between groups as regard gender distribution.
hormones jouent dans le corps un important rôle. Surtout chez la femme. Et lorsqu’il existe des symptômes de déséquilibre hormonal chez les femmes, cela affecte immédiatement le fonctionnement normal de tous les composants du système endocrinien. Et aussi sur la zone génitale. Comme on le sait, la force de la santé des femmes est assurée par une combinaison harmonieuse des hormones suivantes: oestrogènes, testostérone, progestérone et prolactine.
bonjour ,voila moi j un problème d’acné qui me laisse des taches et aussi problème de pilosité partout dans mon corps et surtout mon visage qui me gène vraiment .avant les poils de mon visage n’était pas gênante mais depuis que j les touché avec la sire c devenu une vrai catastrophe a chaque fois que je les touche sa deviens de plus en plus long .j’ai 24 ans et c pas facile de vivre avec .svp si vous avez des conseils à me donner.des remèdes naturels à utiliser.j vu une fois un médecin j demandé si s’était un problème hormonal il m’a répondu que non sans même me faire de testes et il a dit que c héréditaire.je ne pense pas car je suis la seule de la famille qui a ce problème.
Un cycle menstruel normal dure 21-35 jours, et les femmes qui n’ont pas des problèmes  peuvent l’anticiper chaque mois à la même date. Si les menstruations sont irrégulières ou complètement manquantes (sans être impliqué dans une grossesse), peut être que vous avez un niveau réduit d’oestrogène et de progestérone. La ménopause et le syndrome des ovaires polykystiques peuvent être des causes de ce déséquilibre hormonal.
Lorsque l’on souffre de certains problèmes hormonaux, les causes sont nombreuses et très variées. Parfois, il se peut même que le problème soit dû à plusieurs facteurs : cela peut aller d’une prédisposition familiale jusqu’à un problème dans notre alimentation. C’est pour cela qu’il est intéressant de connaître toutes les informations pour bien préserver notre santé.
Avertissement:Toutes les données et les renseignements fournis sur ce site web sont à titre informatif seulement et peuvent contenir des erreurs, Aucune action doit être prise en se basant uniquement sur le contenu de ce site, les lecteurs doivent consulter les professionnels de santé appropriés sur toute question relative à leur santé et leur bien-être.
L'œstrogène et la progestérone : bien que les deux hormones soient considérées comme des hormones sexuelles féminines, elles sont présentes également chez les hommes. L'œstrogène contribue à réguler la maturation des spermatozoïdes et la libido. La progestérone équilibre les niveaux d'œstrogènes chez les hommes, ce qui empêche le système reproducteur mâle d'être inondé d'œstrogènes.

Un déséquilibre des hormones, non seulement déclencher des problèmes physiques, mais psychologiques. Un déséquilibre hormonal surtout chez une femme qui passe par un état ménopausique passe par une série de dépression et d'anxiété accompagnée par des sautes d'humeur. Une femme souffrant de déséquilibre hormonal peut se sentir déprimé tout d'un coup, peut avoir des sautes d'humeur et expérience l’angoisse.

Il peut éventuellement ne répondent pas aux traitements conventionnels, pour par exemple des rétinoïdes topiques et systémiques ou topiques anti-biotiques. Probablement l’aspect le plus frustrant pour le traitement de ce type d’acné est que généralement il ne répond pas très bien aux options de traitement communs fournis sur le comptoir. Les cures les plus efficaces tout simplement commencer par minimiser les irritants externes.
Bonjour j’ai 41 ans et depuis la naissance de ma fille il y a 4 ans, toujours de l’acné niveau menton et depuis cet été pleins de petits mycrokiste sur les joues; fatigue, visage blaflard et yeux tirés avec poche ; je dors je mange de tout je n’ai pas une vie stressante alors je ne comprends ? (2 règles dans ce mois) pas de coup dur ces derniers temps… que me conseillez vous ?
Lorsqu’il est question de dérèglements hormonaux et d’équilibre, la détoxification du foie se hisse en tête de liste. En effet, parmi ses nombreuses fonctions, le foie permet d’éliminer l’excédent d’hormones dont l’organisme n’a pas besoin. Les mauvaises toxines provenant de la nourriture, de l’eau, de la pollution peuvent ralentir le bon fonctionnement du foie et entraîner des problèmes hormonaux (excès d’œstrogènes). Le chardon de lait est une plante que vous pouvez prendre sous forme de capsules et qui est très efficace pour détoxifier le foie. Vous pouvez saupoudrer des graines de chardon de lait (broyées) dans votre smoothie ou dans un porridge cru aux graines de chia.

Pour les éviter est assez difficile, depuis la sortie industrielle en cours de dioxine a signifié que l'approvisionnement alimentaire américain est largement contaminée. Des produits tels que la viande, poisson, lait, oeufs et le beurre sont les plus susceptibles d'être contaminés, mais vous pouvez réduire votre exposition en mangeant moins de ces éléments.
Les cycles féminins sont cadencés par un savant mélange de deux hormones synthétisées par les ovaires, les oestrogènes et la progestérone, qui ont une grande influence sur la production de graisse et la rétention d’eau. Il suffit que leur équilibre vacille, pour que les kilos s’accumulent. Certaines périodes de la vie d’une femme, riches en variations hormonales, favorisent ainsi la prise de poids comme la puberté, le début de contraception orale, la grossesse ou encore la ménopause. Cette dernière étape est même charnière puisque la majorité des femmes prennent entre 4 et 7 kilos à ce moment-là, notamment à cause de la chute progressive des hormones « féminines », les œstrogènes. Les déséquilibres hormonaux se traduisent le plus souvent par une augmentation de l’appétit, ce qui est par exemple le cas lors de la deuxième partie de cycle, après les règles. Ils jouent également sur la répartition des graisses : l’excès d'hormones féminines (les oestrogènes) se traduit ainsi généralement par une prise de poids sur le bas du corps (culotte de cheval, intérieur des cuisses et des genoux), alors que l’excès d’hormone « masculine » (la progestérone) rime plutôt le stockage de graisse au niveau du ventre.

Il faut adopter une séquence qui ménage un arrêt de la prise, de façon à déclencher des règles. Les bouffées de chaleur et les troubles de l'humeur sont les symptômes les plus souvent rencontrés. Ces symptômes, rapidement calmés par des doses modérées d'œstrogènes, inférieures à celles préconisées pour la substitution totale, resurgissent parfois dans l'intervalle ménagé pour les règles. Un compromis consiste à n'arrêter la prise que cinq jours par mois, au lieu d'une semaine ou dix jours.
Une variété d’organes et de glandes dans le corps équilibre les hormones naturellement tout au long de votre vie. Cependant, les déséquilibres hormonaux se produisent pour diverses raisons. Les symptômes d’un déséquilibre hormonal peuvent avoir un effet dramatique sur vos activités quotidiennes. Souvent, les médecins prescrivent des hormones synthétiques, qui posent généralement des risques importants pour la santé, pour remédier aux insuffisances de votre corps, mais beaucoup de gens hésitent à se tourner vers les hormones de prescription. Au lieu de prendre des médicaments sur ordonnance, ils cherchent un moyen plus naturel d’ajuster les hormones.
Recherche études ont révélé que les molécules végétales ont la possibilité de se connecter avec les hormones présents dans notre corps et répondre aux cellules basés sur certaines caractéristiques. Pourtant, une autre caractéristique intéressante est que les molécules de la plante et les cellules de notre corps possèdent la capacité de communiquer entre eux. Les phytocrines sous la forme de molécules végétales ont des caractéristiques similaires, qui les aide à se connecter avec nos hormones.
Toutes les plantes énumérées dans cet article sont bénéfiques pour beaucoup de personnes mais ne conviennent pas à tout le monde. De plus, il s’agit de faire preuve de patience (résultats observés après plusieurs semaines). Si vous achetez des compléments, veillez à ce qu’ils soient de qualité (même s’ils sont plus coûteux) en regardant leur composition : choix des colorants utilisés, méthode de récolte utilisée, etc.

Ethers de glycol: Une chose trouvé à se produire à des rats exposés à ces produits chimiques est rétrécissement des testicules. Ces toxines sont des solvants communs dans les peintures, produits de nettoyage, liquide de frein et de cosmétiques. L'Union européenne affirme que certains de ces produits chimiques peuvent causer l'infertilité ou de nuire à un enfant à naître. Les études sur les peintres ont lié l'exposition à certains éthers de glycol à des anomalies sanguines et faible concentration de spermatozoïdes. Et les enfants qui ont été exposés à des éthers de glycol de la peinture dans leurs chambres avaient beaucoup plus de l'asthme et les allergies.
On dispose de l'acétate de cyprotérone, puissant progestatif et antagoniste compétitif de la testostérone. Il s’oppose ainsi aux androgènes. Intérêt : Il corrige les terrains androgéniques, poils et peau grasse. Inconvénients : la molécule a été mise en cause, à beaucoup plus fortes doses que celles utilisées en ménopause, dans l’apparition de certaines tumeurs hormonodépendantes hépatiques.
Maladie potentiellement mortelle Ours : des éleveurs craignent l'arrivée d'une maladie mortelle pour l'homme Soins de santé« Epidémie de césariennes » dans le monde : les gynécologues s'alarment PréventionNord : elle perd l'usage de sa main après le retrait de son implant contraceptif PréventionEtre obèse à 20 ans peut vous faire perdre jusqu'à 10 ans d'espérance de vie
Les hormones fonctionnent comme des messagers entre les systèmes corporels conçus pour réguler la physiologie et le comportement, tels que la digestion, le métabolisme, la respiration, la fonction tissulaire, le sommeil, le stress, la croissance, le mouvement, la reproduction et l’humeur. Ainsi, ils envoient une série de messages au corps quand vous avez faim, sommeil, quand vous êtes stressé ou heureux, en fonctionnant en 2 sens : les hormones nous annoncent aussi quand arrêter de manger, quand se lever, quand se calmer, etc. Les plus connus sont les hormones sexuelles: l’oestrogène, la progestérone et la testostérone, mais il y a des hormones telles que l’insuline, l’hormone de croissance, la leptine, le cortisol et la mélatonine. Les hormones sexuelles sont extrêmement importantes pour les femmes, influençant les processus les plus importants dans le corps tels que la grossesse, la puberté, le cycle menstruel, la ménopause, la croissance des cheveux ou les problèmes de peau. Ceux-ci jouent un rôle important en matière de stockage des graisses et de croissance musculaire.
Aussi surprenant que cela puisse paraître, le cerveau est capable de sécréter sa propre morphine, un formidable antidouleur et euphorisant naturel. Ce sont les endorphines (ou « morphines endogènes »), des neuromédiateurs proches des opiacés fabriqués par l’hypophyse et l’hypothalamus. Une fois diffusés dans le système nerveux et le sang, ils procurent un sentiment de relaxation et de bien-être qui lutte contre l’angoisse et l’anxiété.
Mangez des aliments riches en acides gras oméga-3. Les acides gras oméga-3 contribuent à la formation de membranes cellulaires saines, ce qui permet aux hormones d'atteindre leur destination dans le corps. De bons aliments à inclure dans votre régime sont les noix, les œufs et de nombreux types de poissons, dont la truite, les sardines, le saumon, le thon et les huîtres.
On dispose de l'acétate de cyprotérone, puissant progestatif et antagoniste compétitif de la testostérone. Il s’oppose ainsi aux androgènes. Intérêt : Il corrige les terrains androgéniques, poils et peau grasse. Inconvénients : la molécule a été mise en cause, à beaucoup plus fortes doses que celles utilisées en ménopause, dans l’apparition de certaines tumeurs hormonodépendantes hépatiques.
The proliferative effect of leptin may be due to its angiogenic effect and induction of cellular proliferation as evidenced by El-Safoury et al., 2010 [15] who reported higher level of tissue leptin in small skin tags compared to large ones, which may correspond to increased proliferative potential of developing small skin tags compared to more stable larger lesions. These results provided further support to the proliferative effect of leptin.
De nombreuses femmes ont trouvé bons avantages sociaux à l’aide de cette méthode naturelle de l’utilisation de plantes extraits en rétablissant le déséquilibre hormonal dans le corps et surtout, dans des conditions de la ménopause. Actée, trèfle rouge, fleur de Passion, Ashwagandha, igname sauvage et soja sont certaines des plantes qui contiennent des propriétés naturelles de guérison qui peuvent aider à réduire les effets du déséquilibre hormonal.

Là, je croyais avoir tout entendu…mais je vois qu’il y a toujours mieux! Le coup de donner la pillule pour améliorer l’humeur! C’est le pompon! A mon avis, il y a beaucoup mieux à faire…entre autre avec les huiles essentielles! Virez moi cette pilule et donnez sa chance à l’huile essentielle de géranium, celle qui équilibre tout dans la vie hormonale d’une femme. A coté de ça, il y a tout ce qui agit sur le foie etc…


J ai pris 10 ans la pilule minidril après l arrêt de la pilule j ai fait une grosse déprime . puis je suis tomber enceinte plus de déprime et à l accouchement catastrophe rebelote en pire idées très noire . j ai trouvé quand prend du yam cela aller un peu mieux mais en fonction de mon cycle se n est pas encore ça. Mon taux de thyroïde va bien . j ai demandé à mon médecin il m a donner du duphaston 15 jours merveilleux et puis à l arrêt du médicament rebelote . il ne veut plus rien me donné il me dit que c est pas la solution qu il y a d autre alternative mais me dit rien de plus . aidé – moi !!!! Franciane
Le mot “hormone” est souvent utilisé dans la culture populaire comme une référence à l’humeur ou plus précisément à des sautes d’humeur telles que celles rencontrées par les adolescents ou les femmes enceintes, mais le système endocrinien humain fait beaucoup plus que le contrôle du tempérament. Voyons ici les méthodes naturelles de réguler le système hormonal.

Maladie potentiellement mortelle Ours : des éleveurs craignent l'arrivée d'une maladie mortelle pour l'homme Soins de santé« Epidémie de césariennes » dans le monde : les gynécologues s'alarment PréventionNord : elle perd l'usage de sa main après le retrait de son implant contraceptif PréventionEtre obèse à 20 ans peut vous faire perdre jusqu'à 10 ans d'espérance de vie


Les experts ne sont pas certains de l’impact des hormones sur le cerveau. Ce qu’ils savent par contre, c’est que les changements dans les niveaux d’estrogène et de progestérone peuvent vous donner l’impression d’avoir le cerveau embrouillé et affecter aussi la mémoire. Certains experts croient que l’estrogène peut avoir un effet sur les neurotransmetteurs du cerveau. Les problèmes d’attention et de mémoire sont plus communs pendant la pré-ménopause et la ménopause, cependant ceux-ci peuvent aussi être symptomatiques d’autres conditions causées par les hormones.
Nous ne savons pas, aujourd'hui, offrir du "sur mesure" à nos patientes. Il faudrait pour cela disposer en premier lieu des mesures. Or les dosages ne reflètent que très grossièrement le status hormonal de nos patientes. Pour ajuster les doses, il faudrait pouvoir tailler nos produits. Essayez de tailler un comprimé ou même une réglette de gel. Quoique…on peut tailler certains patchs et diminuer la dose d'autant.
Le corps humain puise dans les graisses qu’il se sert comme blocs de construction pour créer des cellules saines. Des études ont prouvé qu’une surabondance d’acides gras polyinsaturés, tels que ceux trouvés dans certains légumes, le canola, l’arachide et les huiles de soja, ainsi que la margarine ont le potentiel de causer un certain nombre de problèmes de santé désagréables englobant les divers degrés de déséquilibre hormonaux. Les acides gras polyinsaturés sont moléculairement instables et plus sensibles à l’oxydation que les autres graisses alimentaires. En l’absence de graisses stables plus appropriées, le corps humain est obligé d’utiliser des acides gras polyinsaturés pour réparer et construire les nouvelles cellules. Une telle activité peut conduire à une mutation de la cellule qui à son tour provoque un dysfonctionnement des hormones.
Ce sont probablement l'un des signes les plus fréquents en cas de déséquilibre hormonal chez la femme. Il s'agit d'une sensation de chaleur soudaine et intense sur le visage et le haut du corps, accompagné de battements forts de coeur, des maux de tête, ou parfois même un sentiment de suffocation. Les sueurs nocturnes sont des sueurs lourdes, qui viennent souvent après ou avant les bouffées de chaleur et peut facilement perturber le sommeil, qui peut conduire à la privation de sommeil.
Au moment de la ménopause, les ovaires s'arrêtent de fonctionner, ils ne produisent plus d'hormones et les règles disparaissent. Il arrive que les ovaires continuent de sécréter des hormones de façon irrégulière pendant quelques mois avant l'arrêt définitif et ils provoquent alors des troubles des règles avec un raccourcissement des cycles, des règles abondantes ou le contraire.
Les cycles féminins sont cadencés par un savant mélange de deux hormones synthétisées par les ovaires, les oestrogènes et la progestérone, qui ont une grande influence sur la production de graisse et la rétention d’eau. Il suffit que leur équilibre vacille, pour que les kilos s’accumulent. Certaines périodes de la vie d’une femme, riches en variations hormonales, favorisent ainsi la prise de poids comme la puberté, le début de contraception orale, la grossesse ou encore la ménopause. Cette dernière étape est même charnière puisque la majorité des femmes prennent entre 4 et 7 kilos à ce moment-là, notamment à cause de la chute progressive des hormones « féminines », les œstrogènes. Les déséquilibres hormonaux se traduisent le plus souvent par une augmentation de l’appétit, ce qui est par exemple le cas lors de la deuxième partie de cycle, après les règles. Ils jouent également sur la répartition des graisses : l’excès d'hormones féminines (les oestrogènes) se traduit ainsi généralement par une prise de poids sur le bas du corps (culotte de cheval, intérieur des cuisses et des genoux), alors que l’excès d’hormone « masculine » (la progestérone) rime plutôt le stockage de graisse au niveau du ventre.

Le vitex est reconnu pour régler une myriade de symptômes, comme l’irritabilité, l’humeur dépressive, la colère, les maux de tête, des ballonnements, le gonflement des seins, les troubles de la peau, la fatigue, la somnolence et l’insomnie. Le Vitex est plus efficace pris sous forme de teinture, mais est également utile lorsqu’il est inclus dans les tisanes médicinales.


Donc, fondamentalement, l’acné hormonale est causé quand il ya un déséquilibre hormonal dans votre corps. La meilleure méthode pour prendre soin de ces poussées d’acné sont à traiter avec elle le plus rapidement possible. Même si d’autres formes d’acné peuvent généralement être traitée avec des antibiotiques, peroxyde de benzyle, et rétinoïdes, l’acné hormonal est un cas particulier spécial.
Si vous êtes soudainement confronté de nouveau à l’acné pour la première fois depuis que vous étiez un adolescent, alors vous souffrez probablement d’un déséquilibre hormonal. La peau peut être facilement affectée par les changements hormonaux. Avoir l’acné quand vous êtes en âge adulte est l’un des moyens les plus faciles pour dire que vous rencontrez des problèmes avec vos hormones
Sasio, je ne suis pas spécialiste mais je ne vois pas trop en quoi un traitement d’hormonothérapie peut aider un cancer des poumons…donc, s’il s’agissait de moi, je lui demanderais depuis quand un cancer du poumon est hormono dépendant, et en quoi c’est plus à indiquer pour moi que de l’immunothérapie qui est la seule thérapie chimique que j’authoriserais à m’injecter si j’avais un cancer.
j’ai un gros soucis depuis cinq moins, j’ai des mycoses vaginales qui surviennent précisément après l’ovulation et durent jusqu’au début des règles. Mon généraliste pense à un dérèglement hormonal et m’a prescrit un traitement homéopathique pour 3 cycles (j’en suis au premier), seulement pas d’amélioration. Bien sûr je vais continuer le traitement et être patiente, mais en attendant qu’il fasse effet je souffre énormément.
Des millions de personnes sont touchées par des déséquilibres hormonaux. Beaucoup sont causés par des troubles et d’autres se produisent en raison d’influences extérieures telles que l’exposition à des toxines. Dans certains cas, les déséquilibres hormonaux se produisent dans le cadre du vieillissement et des transitions de la vie. Peu importe la cause sous-jacente, les fluctuations hormonales peuvent rendre une personne malade et, dans les cas graves, entraîner des changements importants dans sa vie quotidienne. Équilibrer vos hormones naturellement améliorera votre sentiment et peut même aider à combattre de nombreux troubles.
Bonjour voilà moi j ai soucis hormonal avant que mes règles ne descende j ai des perte brune et klk goutte de rrrrrr sa dure comeca facilement 5 jour avant k les règles abondante descende et la au total sa dure 10 à 12 jr entre perte et regle . Y a til quelques chose pour regle se soucis svp en sachant que je ne prend pas la pilule et j ai 33 ans et 2 grossesse . Mille merci pour votre réponse

Vous vous sentez boursoufflée, irritable ou simplement pas au mieux de votre forme?? Un déséquilibre hormonal pourrait être en cause. Les hormones sont les messagers chimiques qui ont un effet sur le fonctionnement de vos cellules et de vos hormones. C’est tout à fait normal que vos hormones changent à certains moments de votre vie, comme avant ou pendant vos menstruations, une grossesse ou la ménopause. Cela dit, il est aussi possible que certains médicaments ou problèmes de santé causent aussi des fluctuations hormonales. Regardons de plus près certains symptômes et les débalancements hormonaux qui pourraient y être rattachés.

Cette plante est très efficace pour traiter les symptômes liés à la ménopause : bouffées de chaleur, sueurs nocturnes, faible production d’œstrogènes, etc. Par ailleurs, elle permet de soulager les règles douloureuses. Elle s’utilise sous forme de teinture : posologie de 0,5 ml à 2 ml par jour. Il faut attendre entre 4 et 6 semaines pour mesurer les premiers effets sur l’organisme.
Ashwagandha : L’ashwagandha équilibre la fonction thyroïdienne en éliminant les radicaux libres qui causent des dommages aux cellules et à la thyroïde. Il aide les troubles thyroïdiens hyperactifs ou hypoactifs. L’herbe a également un effet sur les troubles surrénaliens. Il crée un équilibre entre l’adrénaline, le cortisol et la progestérone, selon les rapports de l’École des sciences de la vie, DA University à Indore, en Inde.
En outre, il est conseillé de changer votre téflon avec des casseroles à l’acier inoxydable, en céramique ou en fonte. Enfin, évitez les produits  qui contiennent ces composés chimiques : Les composés perfluorés (PFC), la dioxine, les ignifuges, le plomb, l’arsenic, le mercure, les pesticides / organophosphorés, les herbicides / atrazine, le phtalate, le perchlorate, et les éthers de glycol.
×