Dans chaque cas de déséquilibre hormonal, les soins et les traitements sont individuels, rappelle le site She knows. Les options sont variées : plantes médicinales, acupuncture, hormonothérapie substitutive et antidépresseurs en cas de besoin. L'hormonothérapie aide à traiter principalement les bouffées de chaleur et les sueurs nocturnes. Votre gynécologue vous proposera la meilleure solution, non seulement pour traiter le déséquilibre, mais aussi pour améliorer votre quotidien. Une hygiène de vie équilibrée, et une alimentation riches en calcium et en vitamine D, peuvent aider. Enfin, une aide psychologique peut être très utile pour les patients dont le déséquilibre hormonal affecte la qualité de vie.ménopau
Mangez des aliments riches en acides gras oméga-3. Les acides gras oméga-3 contribuent à la formation de membranes cellulaires saines, ce qui permet aux hormones d'atteindre leur destination dans le corps. De bons aliments à inclure dans votre régime sont les noix, les œufs et de nombreux types de poissons, dont la truite, les sardines, le saumon, le thon et les huîtres.
Merci beaucoup c’est ce que je pensais faire je vais essayer peut etre les anciens remedes naturels de mon pays je viens d’haiti.mais pensez vs que je dois quand meme demander a mon medecin generaliste de faire un test sanguin ou on pourra voir exactement si j’ai un probleme hyper ou hypo tyroidien parce que j’ai eu plusieurs examen sanguin on m’a jamais parle de ces problemes.Merci bcp de me lire votre conseil me donnera une meilleure direction
Une prise de poids peut également indiquer une mauvaise alimentation. Toutefois, suite à des états de stress, les glandes surrénales produisent du cortisol en grande quantité. Cette hormone, appelée hormone du stress, possède une action hyperglycémiante, c’est-à-dire qu’elle élève le taux de sucre dans le sang, augmente l’appétit et favorise le dépôt de graisses, surtout au niveau du ventre et des hanches. Cette graisse est souvent nommée « graisse toxique » car elle constitue un danger pour la santé et favorise des troubles comme les maladies cardiovasculaires, les AVC ou les congestions cérébrales.

Chez les femmes, les changements les plus marquants se produisent vers l’âge de 40-50 ans, mais certains se font sentir encore plus tôt, vers l’âge de 30 ans. Malheureusement, de plus en plus de femmes connaissent les premiers symptômes de facteurs hormonaux, qui se rapportent non seulement au mode de vie et à la nutrition, mais et à la pollution, aux toxines et aux xenoestrogens (substances synthétiques qui agissent comme des oestrogènes dans le corps), auxquelles nous sommes exposés quotidiennement.
Plusieurs choses peuvent causer un mal de tête, mais pour certaines femmes, c’est la chute dans les niveaux d’estrogène qui en est la cause. Cela explique pourquoi il est commun d’avoir des maux de tête juste avant ou pendant les menstruations, alors que les niveaux d’estrogène sont en déclin. Les maux de têtes réguliers ou qui surgissent toujours au même moment à chaque mois pourraient être une indication que vos niveaux d’hormones changent.
Plomb: Ceci est un métal lourd que vous voulez éviter, et il est bien connu que le plomb est toxique, surtout pour les enfants. Lead nuit presque tous les organes dans le corps et a été lié à une palette incroyable d'effets sur la santé, y compris des dommages permanents au cerveau, réduit le QI, la perte, fausse couche, naissance prématurée, l'augmentation de la pression artérielle, des lésions rénales et des problèmes du système nerveux entendre. Mais une autre façon que plomb peut affecter votre corps, est en perturbant vos hormones.
Cela peut paraître stupide pour certains, mais de manger de la gélatine (la vraie gélatine, pas du genre de celles transformées trouvées dans de nombreux desserts commerciaux) peut faire des merveilles pour équilibrer naturellement vos hormones. La gélatine contient du calcium, du magnésium et du phosphate, des minéraux qui favorisent la digestion et une production d’hormones en bonne santé. Assurez-vous d’acheter de la gélatine certifiée, exempte de produits chimiques nocifs, comme certaines de ces toxines que l’on trouve dans les aliments transformés responsables des perturbations du système endocrinien ! (voir notre recette : Préparer soi-même son bouillon d’os)
Je vous remercie beaucoup pour votre réponse!! Je suis allée consulter les articles mais je ne sais pas vraiment si je souffre de candidose. Je n’ai aucun autre symptômes que l’acné et j’ai une bonne alimentation, je mange sans gluten, peu de viandes et peu de sucres. Mes poussées d’acné s’amplifient avant l’arrivée des règles . Qu’en pensez vous ?
Mercury: Ceci est une méta toxiques d'origine naturelle qui pénètre dans l'air et les océans principalement, mais la combustion du charbon. Finalement, il peut finir dans votre assiette sous la forme de fruits de mer contaminés par le mercure. Les femmes enceintes sont les plus à risque de ses effets toxiques puisque le métal est connu pour se concentrer dans le cerveau du fœtus et peut interférer avec le développement du cerveau. Le mercure est également connue pour se lier directement avec une hormone qui régule les cycles menstruels et l'ovulation, et interfère avec les voies de signalisation normales. Ce métal lourd peut également jouer un rôle dans le diabète, comme il a été montré à endommager les cellules du pancréas qui produisent l'insuline, qui est nécessaire pour le corps à métaboliser le sucre. Pour ceux qui veulent encore de manger des fruits de mer (durable) avec beaucoup de graisses saines, mais sans un côté de mercure toxique, le saumon sauvage, le thon et la truite sont de bons choix.
Le vitex est reconnu pour régler une myriade de symptômes, comme l’irritabilité, l’humeur dépressive, la colère, les maux de tête, des ballonnements, le gonflement des seins, les troubles de la peau, la fatigue, la somnolence et l’insomnie. Le Vitex est plus efficace pris sous forme de teinture, mais est également utile lorsqu’il est inclus dans les tisanes médicinales.
Une poussée d’acné avant ou pendant les menstruations est normale. Cela dit, quand l’acné ne disparait pas, il peut s’agir d’un symptôme de déséquilibre hormonal. Un surplus d’androgènes (l’hormone mâle qui existe tant chez l’homme que chez la femme) peut causer une surcharge des glandes sébacées. Les androgènes affectent aussi les cellules dans et autour des cheveux. Ces deux choses peuvent obstruer les pores et causer de l’acné.
Il y a trois familles principales : Les oestrogènes, les progestatifs et les androgènes, produites en petite quantité. Les oestrogènes sont les hormones fondamentales du cycle féminin. La progestérone fait contrepoids. Quant aux androgènes, leur rôle n'est pas complètement élucidé. Dans chaque famille hormonale, la structure de base se décline en plusieurs sous variétés. Il n’a pas été possible jusque là de reconstituer chimiquement toute la gamme, ça n’est peut être même pas souhaitable.
Un excès de cortisol : c’est l’hormone du stress. Les obligations de notre vie quotidienne, l’anxiété, les nerfs à fleur de peau… tout cela génère un excès de cortisol dans notre corps. Cela engendre de sérieux problèmes hormonaux. Il faut donc faire attention et traiter ce problème le plus rapidement possible. On peut le faire avec des techniques d’affrontements aux problèmes, des techniques de relaxation, des changements d’habitudes, etc.

Les renseignements contenus sur cette page sont fournis à titre d’information seulement. Consultez toujours un professionnel de la santé avant de prendre ou de cesser un médicament ou de prendre toute autre décision en cette matière. Le Groupe Jean Coutu (PJC) inc., ses filiales et les pharmaciens affiliés au réseau Jean Coutu n’engagent leur responsabilité d’aucune façon en rendant disponible cette information sur ce site Internet.


Si vous éprouvez des symptômes inhabituels ou inexpliqués, consultez un médecin. Après un examen physique et une analyse de la situation, il voudra peut-être vous faire passer des tests (sanguins ou autres) pour poser un diagnostic. Seul un médecin peut établir un diagnostic de dérèglement hormonal. S’il s’avère que votre état s’explique par un déséquilibre hormonal, votre médecin vous prescrira les traitements appropriés. Suivez bien ses directives.
Plusieurs choses peuvent causer un mal de tête, mais pour certaines femmes, c’est la chute dans les niveaux d’estrogène qui en est la cause. Cela explique pourquoi il est commun d’avoir des maux de tête juste avant ou pendant les menstruations, alors que les niveaux d’estrogène sont en déclin. Les maux de têtes réguliers ou qui surgissent toujours au même moment à chaque mois pourraient être une indication que vos niveaux d’hormones changent.
Le traitement est contre-indiqué chez certaines patientes. La liste ne comporte plus guère que l’antécédent de cancer du sein. Cela est même remis en question par certains. Les antécédents d’accidents vasculaires, les hypertensions artérielles, otospongiose et autres cancers gynécologiques ne sont plus considérées comme des interdictions à ce traitement. Elles font cependant partie des circonstances où l'on doit bien peser le pour et le contre. Un volumineux fibrome constitue plus une gêne prévisible à la bonne marche du traitement qu’une contre-indication à celui-ci.

Insuline sécrétée par le pancréas, œstrogènes produites par les ovaires, cortisol libéré par les glandes surrénales, tyroxine élaborée par la thyroïde… Plusieurs dizaines d’hormones distinctes circulent dans le sang pour orchestrer le bon fonctionnement de notre organisme. Si toutes jouent précisément leur partition, la symphonie est harmonieuse : la température du corps, la tension artérielle, les battements du cœur, l’assimilation des aliments, l’élimination des déchets, la gestion des émotions, etc… se déroulent à merveille.

Les composés perfluorés (PFC): Les produits chimiques utilisés pour fabriquer des ustensiles antiadhésifs peut coller à vous. Ces produits chimiques sont tellement répandues et incroyablement persistante, que 99% des Américains ont dans leurs organismes. Un composé appelé PFOA a été montré pour être complètement résistants à la biodégradation, ce qui signifie PFOA ne se décompose pas dans l'environnement ... jamais. Ainsi, même si le produit chimique a été interdit après des décennies d'utilisation, il sera à l'affiche dans les corps des gens pour d'innombrables générations à venir. L'exposition a été liée à une diminution de la qualité du sperme, faible poids de naissance, une maladie rénale, une maladie de la thyroïde et de taux élevé de cholestérol, entre autres problèmes de santé. Évitez les poêles anti-adhésives ainsi que la tache et résistant à l'eau des revêtements sur des vêtements, des meubles et des tapis.
Si les symptômes persistent après un changement de vos habitudes alimentaires, ne vous découragez pas ! Rappelez-vous que ces anomalies sont causées par l’épuisement des glandes surrénales et du foie. Aucun effort n’est fait en vain; je n’aurais aucun meilleur avis à vous donner sinon celui de poursuivre le maintien de vos nouvelles habitudes de vie. Viendra le moment où le nettoyage rétablira la fluidité du corps, et ce dernier n’aura plus à se battre contre des déchets qui seront désormais expulsés. Vos symptômes diminueront nécessairement pour laisser place à l’harmonie interne du corps.
Il peut aussi être sous forme de teinture, de capsule ou de feuilles de thé. Il faut prévoir 4 semaines avant que les effets sur l’organisme se manifestent. Là encore, il s’agit de faire preuve de patience. Selon Le Dr Sara Gottfried, il ne faut pas prendre plus de 300 mg de millepertuis par jour (surtout si vous suivez en parallèle d’autres traitements liés à la dépression).
Ignifuges: En 1999, des scientifiques suédois étudier le lait maternel des femmes ont découvert quelque chose de totalement inattendu, quand ils ont constaté que le lait contenait un produit chimique perturbateur endocrinien trouvé dans ignifuges, et les niveaux ont été doublent tous les cinq ans depuis 1972! Ces produits chimiques incroyablement persistants, connus comme les éthers diphényliques polybromés ou PBDE, ont été trouvés à contaminer gens et la faune dans le monde entier. Ces produits chimiques peuvent imiter les hormones thyroïdiennes dans le corps et de perturber leur activité. Ce type de contamination peut conduire à un QI plus faible, entre autres effets importants sur la santé. Bien que plusieurs types de PBDE ont été éliminées, ces retardateurs de flamme toxiques ne sont pas partis, car ils sont incroyablement persistante, contaminant gens et la faune pour les décennies à venir.
Lorsqu’on avance en âge, les glandes du système endocrinien vieillissent aussi. Leur production d’hormones devient alors souvent chaotique, d’où des déséquilibres plus fréquents. Chez la femme, l’arrivée de la ménopause est une période de chamboulements bien connue (arrêt des règles, sécheresse de la peau, fragilisation des os…) en raison justement du tarissement des hormones féminines.
Nous ne savons pas, aujourd'hui, offrir du "sur mesure" à nos patientes. Il faudrait pour cela disposer en premier lieu des mesures. Or les dosages ne reflètent que très grossièrement le status hormonal de nos patientes. Pour ajuster les doses, il faudrait pouvoir tailler nos produits. Essayez de tailler un comprimé ou même une réglette de gel. Quoique…on peut tailler certains patchs et diminuer la dose d'autant.
Bien évidemment, le stress et les problèmes émotionnels sont aussi à prendre en compte. Notre style de vie influence directement notre santé. En plus, le système endocrinien est le plus sensible de notre corps : on ressentira donc n’importe quel changement très rapidement. Lorsque l’on affiche un fort taux de stress, nous libérons du cortisol ainsi que d’autres toxines dans notre corps. Cela va engendrer des problèmes dans notre organisme : notre menstruation sera par exemple troublée, on perdra ou on prendra du poids subitement, on aura aussi des difficultés à trouver le sommeil, on pourra commencer à perdre nos cheveux… Il faut donc faire attention à notre mode de vie, et nous devons affronter ces problèmes rapidement, car ces derniers peuvent avoir des répercussions sur notre santé.
On dispose de l'acétate de cyprotérone, puissant progestatif et antagoniste compétitif de la testostérone. Il s’oppose ainsi aux androgènes. Intérêt : Il corrige les terrains androgéniques, poils et peau grasse. Inconvénients : la molécule a été mise en cause, à beaucoup plus fortes doses que celles utilisées en ménopause, dans l’apparition de certaines tumeurs hormonodépendantes hépatiques.
Un déséquilibre des hormones, non seulement déclencher des problèmes physiques, mais psychologiques. Un déséquilibre hormonal surtout chez une femme qui passe par un état ménopausique passe par une série de dépression et d'anxiété accompagnée par des sautes d'humeur. Une femme souffrant de déséquilibre hormonal peut se sentir déprimé tout d'un coup, peut avoir des sautes d'humeur et expérience l’angoisse.
Bonjour, Je m’appelle Florence. Je Vais vous demander un conseil. J ai 25 ans et des règles très irrégulières. Ce mois ci Je ne les ai même pas chopé. On aimerais avoir un Bébé Mais comme cela c’est impossible. Je souffre aussi de sueur nocturne !! Pouvez vous me conseiller quel genre de Médecin peut faire quel que chose pour moi et quel est mon problème? Ce que Je dois changer ? Merci pour votre site.
Certains articles récents proposent d'associer des hormones mâles au traitement substitutif de la ménopause. Les médecins tentent de promouvoir cette idée avancent que les symptômes psychiques de cette période sont en partie dus à un manque en testostérone. Associée au traitement, elle ralentirait l'ostéoporose, préviendrait le cancer du sein et jouerait le rôle d'un stimulant psychique et sexuel. Ça nous vient des Etats Unis, où l'on n'hésite pas à écrire qu'un effet secondaire comme une hypertrophie du clitoris est parfois "welcomed", bienvenu. Ici, on attend et on voit.
Un déséquilibre des hormones, non seulement déclencher des problèmes physiques, mais psychologiques. Un déséquilibre hormonal surtout chez une femme qui passe par un état ménopausique passe par une série de dépression et d'anxiété accompagnée par des sautes d'humeur. Une femme souffrant de déséquilibre hormonal peut se sentir déprimé tout d'un coup, peut avoir des sautes d'humeur et expérience l’angoisse.

Dans beaucoup de cas on ne trouve pas d’explication au dérèglement hormonal, on ne peut que le constater et tâcher de le soigner. Il existe toutefois certaines périodes propices aux dérèglements hormonaux (puberté, grossesse, préménopause et ménopause, etc.) Dans certains cas, il est également possible que le dérèglement hormonal ait une origine héréditaire ou qu’il soit causé par une tumeur cancéreuse.
×